Zabladowski.org


 01/03/2005
 vincent

The Grudge

de Takashi Shimizu

Depuis quelques années, les argentiers d’Hollywood semblent à nouveau motivés à mettre leurs deniers sur des films de genre bien tranchant. Le seul pas qu’ils ne sont pas encore prêts à franchir, c’est de miser sur du neuf. Après les remakes réussis de The Texas Chainsaw Massacre, de Dawn Of The Dead (souvenez-vous : ici et ici) et bientôt, de The Amityville Horror, voici  venir les remakes des films de fantômes japonais.  Il y a quelques années, il y avait déjà eu The Ring mais, maintenant, on passe à la vitesse supérieure avec Dark Water, The Grudge et The Ring 2.  Avec ces deux derniers, on atteint même un sommet de fainéantise: la réalisation a été confiée à leurs auteurs japonais respectifs. Parlons de The Grudge, The Ring 2 n’étant pas encore sorti.

Si vous ne connaissez pas les films de fantômes japonais, il faut juste savoir que tout est question de filles pâlottes aux longs cheveux noirs qui rampent vers d’innocentes victimes. Décrit comme cela, cela peut paraître un peuridicule,e mais bien filmé et avec labande-sonn adéquate, c’est efficace.  The Grudge, à l’origine, est un film de fantômes japonais raté, donc,  ridicule. En confiant sa réalisation au même réalisateur, le résultat est le même. La seule différence majeure est son casting américain avec en vedette Sarah Michelle Gellar.

Sarah Michelle Gellar … Une nouvelle étoile du genre est née. Chaque fois qu’elle mime la peur, elle donne l’impression de lire des horaires de trains. Certes, cela peut être effrayant dans certaines gares.

 03/03/2005
 vincent

Land of plenty

de Wim Wenders

Du Wim Wenders inspiré mais néanmoins pas très subtil!

 03/03/2005
 vincent

Constantine

de Francis Lawrence

Quand l’Exorciste devient une sorte d’Inspecteur Harry errant dans la matrice, cela donne Constantine!

 04/03/2005
 laurent

Closer

de Mike Nichols

Un film fourre-tout sur l’amour et ses conséquences... On ne voit pas très bien où veut en venir Mike Nichols, si toutefois il veut en venir à quoi que ce soit. Le film vaut d’être vu cependant ne serait-ce que pour voir la beauté et le charme éblouissant de Nathalie Portman.

 04/03/2005
 laurent

Meet The Fockers

de Jay Roach

Une suite à Meet the parent qui est au moins aussi bonne, et surtout aussi drôle. Dustin Hoffman y excèle en gauchiste face au conservateur incarné par Robert De Niro. Enfin, Ben Stiller n’ennuie toujours pas dans un registre qui est pourtant toujours le même, vu et revu (caca pipi vomi).

 05/03/2005
 vincent

Seed of Chucky

de Don Mancini

Plus irrévérencieuse mais surtout plus convenue, cette poupée de sang sent le plastique fondu... Certains hommages sont dignes d’un Scary Movie. Seul le plan-séquence introductif à la Brian De Palma vaut vraiment le détour.

 06/03/2005
 ivan

Madredeus au Cirque Royal

La magie de la mélancolie qui rend heureux. Je suis heureux!

 06/03/2005
 vincent

Hide and Seek

de John Polson

Hide and seek signifie cache-cache. Ils jouent tellement bien à ce jeu que je n’ai pas trouvé où ils ont caché l’intérêt du film.

 08/03/2005
 vincent

Profiteurs

Voilà un bien bel exemple de profiteurs... Le site russe ALLOFMP3 qui vous permet d’acheter des fichiers MP3 de vos artistes préférés est plus ou moins légal. Il est juste inattaquable car il se base sur le fait que le droit d’auteur russe n’est applicable que sur des supports physiques et les fichiers n’étant pas des supports physiques...

 08/03/2005
 vincent

23ème Festival du Film Fantastique de Bruxelles (BIFFF 2005)

Pour ceux qui ont toujours du mal à disséquer la programmation du Festival du Film Fantastique de Bruxelles, le Mad Movies vous a concocté une petite exploration géographique subjective de la planète BIFFF.

Merci à eux.

 11/03/2005
 vincent

Calvaire

de Fabrice Du Welz

Faut-il dire du bien de Calvaire sous prétexte que ce genre d’essai est rare dans le paysage cinématographique franco-belge? Je ne le pense pas. Ce serait rendre un mauvais service au spectateur vierge du genre qui prendrait Calvaire comme exemple du film d’horreur "survival".

Un film d’horreur "survival" est un film à la The Texas Chainsaw Massacre  où une innocente victime (ici, Laurent– Harry un ami qui vous veut du bien -Lucas) se retrouve, bien malgré elle, prise au piège de barges (ici, principalement Jackie– Nulle Part Ailleurs -Berroyer) ne lui voulant pas que du bien. L’enjeu du film est la survie de l’innocente victime et quand c’est bien mené, cela vous prend aux tripes. Hélas, Calvaire n’est pas un bon exemple. Il contient bien trop d’approximations et de défauts.

Le gros problème de Calvaire, c’est qu’il a le cul entre deux chaises. C’est entre premier degré à souhait et décalé à souhait. Le mélange ne fonctionne pas. L’un décrédibilise toujours l’autre et inversement. Par conséquent, Calvaire ne fonctionne que par à-coup.

Le deuxième problème de Calvaire, c’est sa volonté d’en faire trop. On a l’impression que Fabrice Du Welz, le réalisateur, trop content de pouvoir réaliser un tel film dans le carcan du cinéma franco-belge, s’est dit qu’il se devait de tout montrer. Envoyez les paysans zoophiles et une petite scène de crucifixion!  Il n’avait pas besoin de cela pour trancher. Ce genre de scène sonne toujours grotesque et, à nouveau, décrédibilise l’action.

Le dernier problème de Calvaire est son besoin de justifier les actes de nos barges.  Ce qui est paradoxal vu que les bons exemples hollywoodiens du genre ne souffrent  pourtant pas de ce problème. Ils ne cherchent pas à répondre à la question "Mais pourquoi sont-ils si méchants?". Ils laissent le spectateur dans ses doutes, ce qui renforce le côté malsain de ce type de film.

Reste à énumérer les quelques bonnes réussites : Jackie Berroyer en barge isolé, une scène de danse étrange qui mériterait bien un film à elle toute seule et enfin,  nos Ardenne nationales transformées en paysage vraiment inquiétant.

 12/03/2005
 vincent

Maria Full of Grace

de Joshua Marston

Un film sur les mules colombiennes (porteuses de drogues) qui n’a hélas pas la force qu’il aurait dû avoir. Il a cependant le mérite d’être optimiste et de contenir son lot de scènes marquantes.

 13/03/2005
 vincent

Assault on Precinct 13

de Jean-François Richet

Une bonne grosse série B qui, dans sa catégorie, sera sûrement dans le top 2005 des films avec le plus de pan-pan-boum-boum. C’est souvent cliché et prévisible mais on ne regrette jamais ses pop-corns.

 14/03/2005
 vincent

BIFFF 2005: Trouble

de Harry Cleven

Deux Benoît Magimel pour le prix d’un... J’en suis encore tout troublé.

 14/03/2005
 vincent

BIFFF 2005: Jennifer's shadow

de Pablo Parés & Daniel De La Vega

Un film d’épouvante qui sent bon le grenier de grand-mère. Joué et navrant comme une mauvaise pièce de théâtre. Un final kitsch totalement inapproprié sauve légèrement l’honneur.

 15/03/2005
 vincent

BIFFF 2005: Cold & Dark

d'Andrew Goth

Un polar horrifique soporifique, mal joué et surclippé. Tout simplement lamentable...

 17/03/2005
 ivan

King Léopold II au Théatre des Martyrs

Beaucoup de mouvements sur un texte teinté de cynisme. Une scénographie circacienne. Trop parfois.

 20/03/2005
 vincent

BIFFF 2005: Paul Schrader's Exorcist : The Original Prequel

de Paul Schrader

Version originale du film avant qu’il ne soit charcuté par Renny Harlin. Le résultat est le même: pathétique! Comme quoi ce n’était pas une question de réalisateurs, mais bien de matériaux de base complètement désuets. Billy Crawford y joue Satan. Il joue vraiment comme une bite. Est-ce vraiment une surprise?

 20/03/2005
 vincent

BIFFF 2005: Creep

de Christopher Smith

Un film d’horreur qui remplit bien sa mission. Avec son méchant échappé d’un clip de Chris Cunningham et ses décors fantasmagoriquement poisseux, il sonne comme un hommage au brillant jeu vidéo Silent Hill 3.

 20/03/2005
 vincent

BIFFF 2005: Do you like Hitchcock?

de Dario Argento

Voilà que le BIFFF nous passe un TÉLÉFILM PRODUIT PAR LA RAI! Cela a beau être réalisé par Dario Argento, c’est insipide comme tout bon téléfilm!

 21/03/2005
 vincent

BIFFF 2005: Satan's little helper

de Jeff Lieberman

Un petit film d’horreur de vidéoclub qui ne se prend vraiment pas au sérieux et qui en prime, constitue une bonne synthèse des slashers des années 80.

 21/03/2005
 vincent

BIFFF 2005:Boogeyman

de Stephen T. Kay

Voilà le genre de film qui vous fait adorer le BIFFF! Sur l’écran: Un film raté, plus lent qu’un Derrick. Dans la salle: Une ambiance survoltée complètement désopilante qui vous donne envie de vous faire l’intégralité du festival.

 23/03/2005
 ivan

Les plus belles paroles du moment.

On les trouve sur le nouvel album de Jéronimo.

"J’ai les mains-ains qui tremblent, ce n’est pas la drogue, ce sont les couleurs de tes jolies robes que je n’oublie pas. J’ai les mains-ains qui tremblent, ce n’est pas l’alcool, ce sont les paillettes de tes yeux de braise qui ne s’effacent pas.."

Si ce n’est pas de la grande poésie tout ça.

 23/03/2005
 vincent

BIFFF 2005: Vanity Serum

d'Alex Infascelli

"Julie Lescaut sauce bolognaise" Stephane de Bruxelles

 23/03/2005
 vincent

BIFFF 2005: The Ring Two

de Hideo Nakata

Où est l’intérêt? Si c’est nous livrer l’histoire surréaliste et écumée du fantôme en mal d’affection, ce n’était pas la peine de faire une suite.

 24/03/2005
 ivan

David Kitt au Botanique

Lo-fi, en solo, 3 guitares et un iPod pour une belle présence. Pas de chichi derrière un portable. Impeccable.

 24/03/2005
 ivan

Emiliana Torrini au Botanique

Une belle voix, de belles mélodies, mais un petit manque d’énergie. Rendez-nous des sièges pour le contemplatif.

 24/03/2005
 vincent

BIFFF 2005: Casshern

de Kazuaki Kiriya

Une longue fresque manga en chair et en os réalisée comme une succession de clips très graphiques. C’est souvent visuelement bluffant et bourré de potentiel, mais c’est hélas trop fastidieux et à la limite de l’incompréhensible.

 25/03/2005
 vincent

Saw

de James Wan

Même s’il va être difficile de faire mieux cette année, Saw n’est pas aussi imparable que les critiques spécialisées le laissent penser. Il contient son lot de scènes vraiment démentes et son final est renversant, mais il n’a pas l’audace de laisser les questions sans réponses.

 25/03/2005
 ivan

David Kitt - The black and red notebook

Rough Trade (2005)

Très chouette album de cet Irlandais dont je viens de découvrir l’existence. Pour cet album, il s’est inspiré de morceaux existants à partir desquels il a fait sa propre musique (il explique son concept dans la pochette de l’album, et sur son site). Parmi les "sources" on retrouve notamment JJ Cale, Teenage Riot de Sonic Youth,...et même les Beatles (à tendance psychédélique sur la fin et c’est bien! sisi).  Le bonhomme fait presque toute sa musique tout seul. On trouve de très beaux arrangements. C’est frais et délicieusement poppy par moment. Un bon album pour fêter le début du printemps. Même si en réalité il est sorti à l’automne 2004... Ça fait évidemment penser à plein de choses et pour cause, mais ça transcrit, je suppose, l’univers dans lequel il baigne. C’est une sorte d’exercice de style réussi. Je vais m’empresser de chercher ce qu’il a fait précédemment. Et je vous suggère d’essayer de le voir sur scène, ça vaut la peine d’être vu, pour la simplicité de la prestation, du personnage et pour le plaisir de voir un musicien qui ne s’emballe pas dans des airs intellos "lo-fi". C’est spontané, même si une partie de ses accompagnements sont joués par un iPod ( le meilleur "nouvel" ami de l’homme...?) et qu’il rejoue par dessus avec ses guitares. C’est là toute la simplicité de l’affaire. En ajoutant à ça un jeu de scène décontracté et légèrement "kitch", c’est savoureux.

 26/03/2005
 vincent

BIFFF 2005: Rottweiler

de Brian Yuzna

Rien de telle qu’une bonne petite série B à deux balles et aux effets spéciaux tout pourris pour terminer mon parcours dans ce festival.

 29/03/2005
 ivan

Kylie Minogue au SPA

Pas une once de spontanéité pour un spectacle très conventionnel. La pauvre Kylie enchaîne robes et chansons. Du pain et des jeux...

 31/03/2005
 vincent

9 Songs

de Michael Winterbottom

Un peu plus de profondeur et un peu moins de clichés auraient transformé ce film-concept en premier "porno d’auteur" plus ou moins réussi et justifié...

2002   2003   2004   2005   2006  


janvier 2005

février 2005

mars 2005

The Grudge
Land of plenty
Constantine
Closer
Meet The Fockers
Seed of Chucky
Madredeus au Cirque Royal
Hide and Seek
Profiteurs
23ème Festival du Film Fantastique de Bruxelles (BIFFF 2005)
Calvaire
Maria Full of Grace
Assault on Precinct 13
BIFFF 2005: Trouble
BIFFF 2005: Jennifer's shadow
BIFFF 2005: Cold & Dark
King Léopold II au Théatre des Martyrs
BIFFF 2005: Paul Schrader's Exorcist : The Original Prequel
BIFFF 2005: Creep
BIFFF 2005: Do you like Hitchcock?
BIFFF 2005: Satan's little helper
BIFFF 2005:Boogeyman
Les plus belles paroles du moment.
BIFFF 2005: Vanity Serum
BIFFF 2005: The Ring Two
David Kitt au Botanique
Emiliana Torrini au Botanique
BIFFF 2005: Casshern
Saw
David Kitt - The black and red notebook
BIFFF 2005: Rottweiler
Kylie Minogue au SPA
9 Songs


avril 2005

mai 2005

juin 2005

juillet 2005

août 2005

septembre 2005

octobre 2005

novembre 2005

décembre 2005