Zabladowski.org



Source: Pitchfork

Jet - Shine On


Source: L’espresso de Télérama

la France on l'aime ou on la quitte

Trust est de retour sur scène et dans les bacs. Le groupe de rock, auteur du mémorable "Antisocial", a remis la main à la pâte à l’approche des élections. Le nouvel album sortira le 20 novembre : le premier single s’intitulera "Sarkoland (la France on l’aime ou on la quitte)".


Source: Le Monde, 3 Octobre 2006.

Nuages à l'horizon pour l'Internet de 2020

 A Washington, le Pew Research Center, un des instituts d’enquête les plus respectés des Etats-Unis, prend régulièrement le pouls de la planète Internet.

Entre novembre 2005 et avril 2006, ce programme de recherche a ainsi demandé à 742 spécialistes de la Toile - entrepreneurs, chercheurs, intellectuels... - d’évaluer " le futur de l’Internet " à l’horizon 2020, soit trente ans après les premiers balbutiements du réseau mondial. L’image qui ressort de ce sondage est pour le moins contrastée.

Les sondés sont ainsi partagés sur l’état dans lequel sera en 2020 une société où " tout sera de plus en plus visible par chacun ", notamment à l’aide des techniques de surveillance et de pistage. 49 % pensent que les atteintes à la vie privée feront que le " monde ne sera pas meilleur ", alors que 46 % pensent l’inverse. Certains sondés comme Michael Dahan, professeur au Sapir Academic College en Israël, sont particulièrement pessimistes. " Avant 2020, on implantera une puce RFID, ou équivalente, sur tous les nouveau-nés dans les pays industrialisés. Prévues pour fournir d’importantes données personnelles et médicales, ces puces pourront être utilisées pour le traçage et la surveillance ", dit-il. Pour Marc Rotenberg, directeur de l’Electronic Privacy Information Center aux Etats-Unis, " nous sommes en train de construire des architectures de surveillance sur lesquelles nous perdrons le contrôle. Il est temps de penser avec soin aux films Frankenstein, Matrix et Gattaca ".


Source: Slashdot

Local beats global

Pourquoi une vidéo qui est drôle à Changhaï devrait-elle être drôle à Stockholm? C’est l’explication du pourquoi Bubblare.se, un concurrent suédois à YouTube, obtient environ 30 fois plus de visiteurs que le leader du marché.


Source: Pinkushion

Poni Hoax: Marrons-nous les uns les autres

Pinkushion: La pochette est particulièrement vendeuse. Certaines critiques résument l’album de Poni Hoax comme "c’est celui avec la meuf à poil dessus". D’ailleurs, cela marche : c’est le premier CD que j’ai écouté de la pile de CD’s que j’ai reçue.

Nicolas : C’est fait pour. (Rires)
Laurent : Ce n’est pas pensé comme cela en plus. C’est une photographe qui a beaucoup de talent et qui s’appelle Camille Vivier. Elle nous a proposé cela. Cela a un côté un peu décalé. Cela pourrait être un truc à moitié gothique, mais cela ne l’est pas. Les couleurs ne le sont pas assez. C’est assez raffiné et c’est une belle photo de femme.
Nicolas : Mais on ne la connaît pas en fait.
Laurent : Mais moi je la connais.
Nicolas : Oui ?
Laurent : Ah oui, bien sûr.


Source: 404 Brain Not Found

Newsweek et la couverture qui arrange

Il en est peu qui peuvent ce vanter de ce titre, mais Newsweek est un des rares magazines d’information à connaître une diffusion vraiment mondiale. USA, Europe, Asie, Amérique du sud. Il n’est encore que l’Afrique qui n’ai pas son édition à elle.

En général, ce qui change d’une édition à l’autre de Newsweek, outre quelques détails éditoriaux, c’est la pub.

Reste que dans son édition à sortir le 2 octobre, Newsweek change son fusil d’épaule: 
- Edition Asie, couverture: "Perdre l’Afghanistan, cinq ans après l’invasion, les talibans sont de retour et laissent le champ libre à Al-Qaeda"
- Edition Europe, couverture: "Perdre l’Afghanistan, cinq ans après l’invasion, les talibans sont de retour et laissent le champ libre à Al-Qaeda"
- Edition Amérique du Sud, couverture: "Perdre l’Afghanistan, cinq ans après l’invasion, les talibans sont de retour et laissent le champ libre à Al-Qaeda"
- Edition USA, couverture: "Annie Leibovitz, ma vie en photos".


Source: Autour de la musique

La lie, la poussière qu’on trouve au fond du vin.

En 2004 c’était la tournée de reformation, en 2006 qu’est ce que c’est ?

La lie, la poussière qu’on trouve au fond du vin.

Quelle est l’actualité des Pixies ?

Un film va sortir, ça a pris du temps car il y a eu beaucoup de galères au montage. Nous ne sommes pas à 100 % ravis du résultat, nous trouvons que le film montre trop les conflits du groupe alors qu’il n’y a pas que ça entre nous. En août sort un DVD live d’un set acoustique que nous avons réalisé l’an dernier au festival de Newport. Le concert acoustique a déplu à certains, on voit dans le film des spectateurs partir avant la fin. C’était un challenge pour nous de jouer en acoustique. C’est super dur, je respecte maintenant profondément les groupes folks.


Source: L’espresso de Télérama

Google or not Google?

Après l’obligation de purger de son portail d’information Google News tous les articles des journaux belges, le moteur de recherche américain s’est vu également contraint, par la justice bruxelloise, de publier l’intégralité du jugement sur sa page d’accueil. Une victoire pour les éditeurs ? Pas si simple : si l’Association mondiale des journaux (AMJ) se montre franchement anti-Google, les éditeurs français sont moins catégoriques. Beaucoup y voient une source de revenus publicitaires supplémentaires lié à un plus grand référencement de leurs articles sur le web. Vu la crise actuelle que traverse la presse, peuvent-ils s’en passer ?


Source: Clubic

Google se venge

Google s'est vengé en retirant carrément du moteur de recherche (et non pas que de Google News) les liens pointant directement vers les sites des journaux ayant entamé cette action.

Test facile:
- tapez "Le Soir" dans google.com: renvoie vers www.lesoir.be
- faites la même chose dans google.be: n'indexe pas le site


Source: Google.be

Google.be (23/09/2006)

Après l’audience du 5 Septembre 2006, le Tribunal de Première Instance de Bruxelles a publié le jugement suivant. TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE DE BRUXELLES N° 2006/9099/A du rôle des référés Action en cessation En cause de: La société civile sous forme d’une société coopérative â responsabilité limitée COPIEPRESSE, inscrite dans la SCE 0471.612.218, dont le siège social est établi à 1070 Anderlecht, boulevard Paepsem, 22, partie demanderesse, représentée par Me Bernard MAGREZ avocat à 1180 Bruxelles, avenue Winston Churchill, 149; contre: La société de droit américain GOOGLE Inc., dont le siège social est établi à Mountain View, 94043 California, USA, 1600 Amfitheather Park Way, partie défenderesse, défaillante; Dans cette cause, il est conclu et plaidé en français à l’audience publique du 29 août 2006; Après délibéré le président du tribunal de première instance rend l’ordonnance suivante: Vu : - la citation introductive d’instance signifiée le 3 août 2006; OBJET DE LA DEMANDE La demande portée devant le tribunal de céans est fondée sur l’article 87 de la loi du 30 juin 1994 relative aux droits d’auteurs et aux droits voisins. Elle vise à - constater que les activités de Google News et l’utilisation du « cache » de Google violent notamment les lois relatives aux droits d’auteurs et aux droits voisins (1994) et sur les bases de données (1998); - condamner la défenderesse à retirer de tous ses sites (Google News et « cache » Google sous quelque dénomination que ce soit), tous les articles, photographies et représentations graphiques des éditeurs belges de presse quotidienne, francophone et germanophone représentés par la demanderesse à dater de la signification de l’ordonnance, sous peine d’astreinte de 2.000.000,-€ par jour de retard; - condamner en outre la défenderesse à publier, de manière visible, claire et sans commentaire de sa part sur la home page de ‘google.be’ et de news.google.be’ pendant une durée ininterrompue de 20 jours l’intégralité du jugement à intervenir à dater de la signification de l’ordonnance, sous peine d’astreinte de 2.000.000,- € par jour de retard.


Source: CASACOSMANI

Le buzz du Landernau

Le Livre Noir du Journaliste Indépendant, petit buzz du moment, se définit comme une arme de campagne visant à sensibiliser le citoyen et le politique au problème de l’immense précarité d’une majorité de journalistes indépendants.

L’auteur du Livre Noir évoque plusieurs fois dans le bouquin l’ultralibéralisme du secteur, la grande concurrence entre pigistes, blablabla… Ca me fait doucement rigoler : non seulement, c’est assez osé de parler d’ultralibéralisme dans un secteur aussi dépendant des aides à la presse gouvernementales mais c’est surtout cocasse de se rappeler que dans des pays réellement libéraux –USA ou UK-, le genre de conneries que je pondais du temps de Jean-Charles Bronson, par exemple, m’auraient sans doute payé une piscine, pas simplement des clopes et un peu de pain.

Le topo est effroyablement simple : nous avons affaire à un secteur financièrement exsangue qui réduit les coûts aux maximum. Ce qui a mené à cette situation, au bord de ce gouffre, ce n’est pas le libéralisme, c’est une suite d’erreurs éditoriales et structurelles, d’évolutions retardées (vis-à-vis du net, des blogs, de Google…), de révolutions ratées… Pour résumer assez crûment, j’ai envie de dire qu’avant d’exiger de meilleurs soins, la presse et les journalistes feraient peut-être d’abord mieux d’arrêter de se tirer dans le pied.


Source: L’espresso de Télérama

Du neuf avec du vieux

My Space est-elle vraiment une plate-forme gouvernée par les 13-18 ans ? A première vue, oui : chaque site ressemble à une chambre d’ado avec posters au mur, ouverte à ses potes pour partager ses coups de coeurs musicaux ou des fragments de journaux intimes via un blog... Sauf qu’un sondage, surprenant, publié par le magazine Fortune nous apprend que parmi les 100 millions d’utilisateurs de My Space, 52% ont plus de 35 ans, dont de nombreux comédiens, réalisateurs ou musiciens en mal de notoriété. My Space, ne serait-il pas devenu le royaume des "adulescents" et des professionnels du spectacle ?


Source: D'Uccle à pied

Je parlé français mieux que vous

Extrait de l’imprimé d’un candidat: "Ses réalisations sont nombreuses et la rigueur de sa gestion ont permis de garantir des services et un environnement de qualité(...)"

LA rigueur de sa gestion ONT permis ?

Cette jolie phrase a été trouvée dans la brochure d’un candidat FDF. OK, vrienden van de TAK, ’t is plus la peine de perdre vos dimanches à s’attaquer à la francophonie. Le FDF s’en charge tout seul, merci !

Accessoirement, la même brochure présente d’autres candidats de la liste MR, dont un incertain Emmanuel De Bock: "Licencié en sciences politiques et collaborateur de Didier Reynders, Manu est avant tout un pote à moi." Ah, si c’est avant tout pour cette raison qu’il faut voter pour lui, on aurait tort d’hésiter...


Source: Slashdot

MySpace Music Player Hacked

MySpace MP3 Gopher est un programme qui vous permet de télécharger n'importe quel morceau sur MySpace, et ce, même s'il n'est initialement pas disponible en téléchargement. Tout ce dont vous avez besoin est d'extraire le "friendID" qui se trouve dans chaque adresse MySpace.


Source: Pignon sur rue

Phobie du cycliste: mythe ou réalité ?

Selon John Forester, "la quasi totalité des adultes américains croit de façon superstitieuse à l’infériorité du cycliste", avec le sentiment que la chaussée est réservée aux voitures et pas aux vélos. L’auteur détaille cette superstition : "Les voitures sont mortellement dangereuses et le cycliste doit soigneusement rester à l’écart de leur trajectoire. Le cycliste qui circule dans le trafic ralentit les voitures, ce qui est un péché. Il peut finir écrasé si elles choisissent de ne pas ralentir. Car le salaire du péché est la mort ".

Cette affirmation volontairement poussée à l’extrême, et empreinte d’une culpabilité judéo-chrétienne toute américaine, soulève néanmoins un vrai problème. Ce sentiment d’infériorité correspond pour l’auteur à une phobie, c’est-à-dire une maladie psychiatrique. Elle prive les cyclistes d’une confiance en eux indispensable pour s’intégrer tranquillement dans le trafic. Elle affecte également les automobilistes, qui considèrent les vélos comme hors la loi sur la chaussée.

Le regard de la société sur la place des cyclistes est déformé par cette phobie. Pour preuve, le programme gouvernemental américain de création de pistes cyclables ne vise qu’à débarrasser la chaussée des vélos. Nous rencontrons en France le même problème, sous-jacent à l’éternel débat bande / piste. La bande cyclable permet de faire coexister plusieurs usages de la voirie, et contribue ainsi à pacifier le trafic. Le fait qu’elle ait longtemps été décriée prouverait la prégnance de la phobie dépeinte par Forester.

Cette phobie rend également l’enseignement de la conduite du vélo plus ardu. Le cycliste ressent un danger qui ne reflète pas la réalité. Ce n’est qu’après s’être débarrassé de ce sentiment d’infériorité qu’il pourra circuler normalement dans le trafic. Dans ce contexte, "convaincre le cycliste qu’il doit se comporter comme un simple conducteur de véhicule est difficile. Le public pense que les pistes cyclables rendent le vélo plus sûr et épargnent le cycliste de se comporter comme un véritable conducteur". Cette aberration rend évidemment le vélo moins sûr et les programmes cyclistes gouvernementaux inadaptés. Les chiffres corroborent cette hypothèse : traverser un carrefour comprend 3 fois plus de risques à partir d’une piste cyclable que sur la chaussée (et 12 fois plus de risques à partir d’une piste à double sens quand le cycliste roule à contresens du trafic !).

Liens vers ailleurs...

Webzines et cie

Pitchfork

C’est en anglais, mais c’est tout simplement le meilleur.


Pinkushion

Ils se définissent comme le webzine des autres musiques. C’est surtout un des meilleurs candidats pour devenir le Pitchork français.


MilleFeuille.fr

Rien que pour son design épuré, ce site vaut le détour. En plus, dans 10 ans, ses fiches lui permettront de devenir une sorte de allmusic français spécialisé en musique alternative.


Liability Webzine

Un webzine trop prolifique. Je soupçonne les auteurs de sous-traiter l’écriture de leurs chroniques à de la main-d’oeuvre bon marché.


S E F R O N I A

Univers de chroniques musicales et des environs...


Webzine Nameless

Ils sont sans nom et fiers de l’être. C’est la référence dans le milieu des webzines belges. Hélas, ils ont l’air d’avoir perdu pas mal de plumes dans le lancement de leur nouvelle version.


Pop-Rock.com

Egalement un des plus gros webzines belges. Ce qui est bien avec lui, c’est qu’il n’est pas du tout sectaire. Cela va de The Young Gods à Madonna. Aime également bien les polémiques à la con.


LesChoses.com

C’est du sélectif comme on l’aime et qui n’a pas l’air de se prendre trop la tête.


STNT

STNT signifie SANS TAMBOUR NI TROMPETTE  d’où sans doute, ce design très "prepare to die", mais le site est bien fourni.


Webzines et cie (cinéma & autres)

Mad Movies

La version quasi quotidienne de ce mensuel de référence dans l’univers impertinent du cinéma fantastique.


FILMDECULTE

Si à l’origine, comme son désopilant nom l’indique, il devait couvrir le cinéma à travers ses films les plus marquants, il est  maintenant devenu plus généraliste, mais cela ne l’empêche pas d’être un des plus pertinents en la matière.


Les critiques de Hughes Dayes

On ne présente plus Hughes Dayez (du moins, en Belgique). Voici la version écrite et condensée de ses critiques radiophoniques. C’est souvent mis à jour avec une guerre de retard...


Comme au Cinema

C’est un portail hideux comme on en fait mille, mais chaque fiche de film est accompagnée d’une revue de presse fort pratique.


Politiques & Intrigues

Brain Not Found

Information - analyse - mauvaise foi


CASACOSMANI

FULGURANCES, PLATITUDES, COUILLONNADES




A MAD TEA PARTY

Sex, Tea & Rock n' Roll


crise de nerfs

Journal d'un jeune architecte, buveur invétéré de café corsé et futur consommateur régulier de Diazepam.


Nanarland

Réveillez le Christophe Lambert qui sommeille en vous!


Actustar.com

L’actualité people, les news et les potins des stars et des célébrités


Chevaliers & Marchands

Audio Lunchbox

Vous pourrez y acheter légalement des albums en MP3 (ou même en Ogg Vorbis) issus de la crème des labels indépendants. Il n’est pas basé sur un modèle d’abonnement. Un album coûte 9.99$. Ce qui n’est pas donné certes, mais c’est du vrai MP3 que l’on peut écouté sur un peu près n’importe quoi. Ce n’est pas un de ces satanés formats protégés.


Bleep

Le magasin en ligne lancé par Warp Records. L’habillage du site a été conçu par The Designers Republic (Ni plus ni moins). Vous pourrez y acheter des albums en MP3 sortis sur Warp et certains de ces amis comme Domino, Leaf ou Ninja Tune. Hélas, il suit le modèle de prix exorbitant imposé par Apple et son iTunes Music Store. C’est donc 9.99EUR par album. Mais bon, c’est du MP3 et non une de ces couillonnades de formats protégés traitant l’acheteur de vulgaire pirate!


Fabchannel.com

Un site hollandais donnant accès à une collection impressionnante d’archives de concerts que vous pouvez écouter à la demande. Cela va d’Arcade Fire à Sonic Youth en passant par Bright Eyes et Roisin Murphy.


Just Concerts

Un merveilleux site canadien qui vous permet d’écouter des concerts passés de groupes comme Sonic Youth, Mogwai, Jon Spencer Blues Explosion, Sigur Ros.


3 voor 12

Ce site hollandais n’est pas mal du tout. Il permet d’écouter quelques albums en ligne en toute légalité.



AVdeck

AVdesk est la radio en ligne approvisionnée par les labels issus de Beggars Group comme 4AD, Matador, Too Pure, XL...


forom.com

Derrière son apparence laide et bordélique qui la rend inutilisable, se cache la bible française sur les séries télés américaines. Vous y trouverez également des sous-titres. A quoi cela peut bien servir des sous-titres? Les connaisseurs comprendront.




instantsmobiles.be

Un instant mobile est petit film ou montage réalisé à partir d'un appareil dont la prise de vue n'est pas la qualité première: appareil photo numérique, appareil mobile type GSM ou agenda électronique. Les "vraies" caméras sont ici exclues.